Garderie Le Parcours du Faon
Accueil L'entreprise Programme éducatif Activités spéciales Autres informations Liste d'attente Contact

LA LOI ET LE RÈGLEMENT

 

 

Le programme éducatif proposé par le ministère a pour but de promouvoir la qualité éducative du service de garde en guidant les interventions du personnel éducatrice, en assurant la cohérence des interventions du service de garde en continuité avec les autres services éducatifs et les familles.

 

La garderie Le Parcours du Faon 1997 Inc. applique un programme éducatif, comportant des activités qui ont pour but :

1.      Favoriser le développement global de l’enfant en lui permettant de développer toutes les dimensions de sa personne notamment sur le plan affectif, social, moral, cognitif, langagier, physique et moteur;

2.      Amener progressivement l’enfant à s’adapter à la vie en collectivité et de s’y intégrer harmonieusement.

 

Le programme éducatif comprend également des services de promotion et de prévention visant à donner à l’enfant un environnement favorable au développement de saines habitudes de vie, de saines habitudes alimentaires et de comportements qui influencent de manière positive sa santé et son bien-être.

 

Voici des principes de bases qui sont privilégiés et qui modèleront les attitudes pédagogiques du personnel éducatif :

·        Chaque enfant est unique

·        Le développement est un processus global et intégré

·        L’enfant est le premier agent de son développement

·        L’enfant apprend par le jeu

·        La collaboration entre le personnel éducatif et les parents contribue au développement harmonieux de l’enfant

 

Si chaque enfant est unique, chaque famille l’est à son tour.

Cette diversité de valeurs et de façon de faire est reconnue et valorisée à la garderie. Le premier thème est dédié à la famille. L’enfant est invitée à apporter un album photo, afin de présenter tous les membres de sa famille (frère, sœur, mère, père, animal de compagnie etc.)

 

L’enfant est le premier agent de son développement

Le volet éducatif est présenté sous forme de thèmes. L’éducatrice est en mesure d’intégrer les notions (près-loin, devant-derrière, gauche-droite, petit-grand, etc.) Planifier des activités ne veut surtout pas dire qu’il faille décider de ce que les enfants feront durant le déroulement de l’activité. Bien au contraire, la planification doit être souple, ouverte et laisser de la place pour les imprévus. L’éducatrice prévoit ce qu’elle fera et non ce que les enfants feront.

 

Le développement global des enfants est constitué de cinq grandes dimensions : affective, physique et motrice, sociale et morale, cognitive et langagière.

Chaque local est muni de matériel varié et attrayant qui est manipuler soigneusement tant par le personnel éducateur que l’enfant et bien identifié pour faciliter le rangement.  Le personnel éducateur a ainsi un rôle d’accompagnement et de soutien pour amener l’enfant à découvrir, pousser la réflexion, enrichir son jeu et à pousser sa réflexion et ses apprentissages.

(voir annexe 1)

 

L’enfant apprend par le jeu.

En reconnaissant ce principe, la structuration des locaux est divisée en plusieurs coins, aménagés en plusieurs thèmes (ex. coin poupée, coin de construction, coin de jeux de rôle, coins manipulation, coins cuisine, coins bricolages, etc…) Le jeu devient le moyen par excellence pour explorer et apprendre à connaître le monde qui l’entoure.

 

La collaboration entre le personnel éducateur et les parents est essentiel au développement harmonieux de l’enfant.

Le programme éducatif reconnaît les parents comme premiers éducateurs de leur enfant.

En septembre de chaque année le parent est invité à venir rencontrer l’éducatrice de son enfant. Cette dernière peut ainsi se présenter et informer le parent du fonctionnement de son groupe.  Un livre de communication est  rempli quotidiennement par l’éducatrice. 

Le mode de communication privilégié tout au long de l’année est l’échange verbal quotidien. Un tableau est également affiché à l’entrée  de chaque local  et au vestiaire  pour des informations relatives au groupe et au fonctionnement de la garderie. Si le besoin en est, il est toujours possible d’organiser une rencontre entre le parent et l’éducatrice.

 

LE DÉVELOPPEMENT GLOBAL DE L’ENFANT

 

Le développement de l’enfant est un processus global qui fait appel à plusieurs dimensions. Chacune d’elles intervient toutefois à des degrés divers, selon les apprentissages de l’enfant et les activités auxquelles il s’adonne. Nous souhaitons  donner  la chance à chacun, d’être en contact avec des situations nouvelles, ou de faire face à des difficultés, importantes ou non, sans parfois le mettre en situation d’échec. La garderie a un mandat éducatif et non pas scolarisant. L’enfant est libre de participer ou non, nous ne mettrons aucune pression, nous croyons qu’il sera bien assez tôt en contact avec la pression à la performance (nous n’apprenons pas aux enfants à construire une maison mais nous préparons une solide fondation).

 

La dimension affective 

La satisfaction des besoins affectifs de l’enfant est tout aussi vitale que celle de ses besoins physiques (boire, manger, bouger, éliminer, dormir). Aussi est-il de la plus haute importance de créer une relation affective stable et sécurisante avec l’enfant dès son entrée au service de garde, car c’est à partir de cette relation qu’il pourra se développer harmonieusement. Nous voyons aussi à créer un environnement sécuritaire où l’enfant peut explorer tout à son aise.

Nous croyons que l’éducatrice doit tisser un lien d’attachement entre elle et le tout-petit.

Chaque éducatrice est responsable d’un groupe précis d’enfant  (groupe poupon/5 enfants, groupe/18 mois à 47 mois 8 enfants, groupe 48 mois et plus/10 enfants). Ainsi, jour après jour, l’enfant est assuré de retrouver cette figure connue et rassurante. Une aide éducatrice est également disponible de 7 :00 à 14 :00 tous les jours. Cela passera immanquablement par une relation de confiance entre les parents, l’enfant et l’éducatrice. Ce lien d’attachement et de sécurité est bien différent entre l’enfant et ses parents et entre l’éducatrice et l’enfant mais pour ce dernier ces liens demeurent essentiels pour explorer et découvrir le monde.

·        L’éducatrice permet  à l’enfant de développer sa capacité d’exprimer et de contrôler ses émotions, par exemple en mettant des mots sur ses émotions (ex. dis le avec des mots, j’ai besoin d’aide, tu as le droit d’être fâché).

·        L’éducatrice l’aide à développer sa capacité de gérer les changements et les transitions (des pictogrammes séquentiels sur l’horaire, se vêtir, lavage de mains). Une fois par année les éducatrices changent de groupe  (ex. l’éducatrice du groupe 4 ans ira dans la pouponnière, celle des 3 ans dans le groupe 2 ans, celle des poupons dans un groupe 3 ans).

·        L’éducatrice l’aide à construire et à renforcer l’estime de soi. Elle leur offre des activités variées et leur donne l’occasion de faire des choix et d’exploiter leurs forces. Elle les félicite lorsqu’ils réussissent, affiche leurs productions et les encourage à parler de ce qu’ils vivent  à l’extérieur du service de garde (jeux de casse tête, bricoler, colorier, enfiler des perles, découper, discussion du matin).

·        L’éducatrice a aussi un rôle à jouer dans la construction de l’identité personnelle et sexuelle de l’enfant. Elle valorise autant l’un que l’autre et profite d’un geste ou d’une remarque sexistes de leur part pour les amener à réfléchir sur la question (poupée garçon/fille, poupée noir/chinois/blanc, monsieur patate garçon/fille/joueur de hockey/guerre des étoiles).

Vos enfants passeront une partie importante de leur petite enfance dans notre service de garde. Voilà pourquoi Le Parcours du Faon est constitué d’éducatrices formés et dynamiques œuvrant dans un climat de travail agréable et qui ont en commun l’amour des enfants.

La garderie souhaite devenir un complément à la vie familiale : un lieu sécuritaire et accueillant où l’enfant se sent  à l’aise et continue sa progression dans tous les domaines. Elle désire le bien-être, la qualité de vie et l’épanouissement des enfants qui y séjournent.

De plus, les parents/grands-parents sont toujours invités à :

·        Participer à un dîner d’Halloween;

·        Accompagner les enfants lors de sorties éducatives;

·        Un 5 à 7 hot dog;

·        Dîner avec son enfant pour son anniversaire;

·        Aider ou organiser des activités spéciales;

 

La dimension physique et motrice

Cette dimension fait référence aux besoins physiologiques, physiques, sensoriels et moteurs de l’enfant. Le développement de ses habiletés motrices (agilité, endurance, équilibre, latéralisation, etc.) comprend la motricité globale (s’asseoir, ramper, marcher, courir, grimper, saisir un objet…) et la motricité fine (dessiner, enfiler de perles, découper…) Offrir aux enfants la possibilité de bouger en service de garde favorise leur développement physique et moteur tout en les menant à acquérir de saines habitudes de vie en prévenant l’obésité.

La garderie Le Parcours du Faon se situe dans un environnement de grande nature. Nous profitons des sorties à l’extérieur pour grandement développer la motricité globale de l’enfant. Lors des sorties, nous assurons la sécurité en  demandant  aux éducatrices de toujours être accompagnées et d’avoir un walky talky afin de pouvoir facilement communiquer avec la garderie.  

·        Afin de développer l’autonomie de l’enfant,  lors des sorties, nous avons installé une série de pictogrammes pour l’aider à se situer dans le temps et savoir l’ordre de l’habillage (pantalon, botte, cache-cou, chapeau, mitaine, manteau)

·        Étant à proximité de la base de Plein Air, les enfants sont appelés à côtoyer les insectes, les animaux de la forêt, les oiseaux et même des faons. Il est aussi possible de s’amuser dans plusieurs parcs et l’été nous profitons de la pataugeoire publique. Nous avons deux pouponbus pour les sorties, des attaches pour les groupes 18 mois, des poussettes, des sacs de jouets avec pelle/chaudière/ballon, des craies,

·        Lors de ses sorties et avec le soutien d’adultes bienveillants, l’enfant acquiert également diverses habiletés motrices et développe sa latéralité. Il apprend à grimper, courir, frapper un ballon, tomber, se relever et surtout il prend conscience du danger.

·        Les sorties à l’extérieur permettent  l’acquisition du  schéma corporel en lui permettant  d’établir les frontières de son corps et de mieux en situer les limites. Un thème d’une semaine sur les cinq (5) sens  offre à  l’enfant   la possibilité de prendre conscience de : la vue, l’ouïe, le langage, le toucher et le goûter.

·         Nous croyons que lors de son entrée à la maternelle, l’enfant aura bien le temps de se conformer au système scolaire.

Les périodes d’activités et de jeu sont nécessaires au développement de l’enfant, tout comme les périodes de repos et de détente.

 

 

 

 

 

Afin de réduire le facteur de bruit dans les locaux nous demandons aux enfants d’utiliser les tapis au sol. L’éducatrice demande aux enfants de choisir des coins jeux. Elle détermine combien d’enfants  peuvent participer dans chacun des coins en même temps. L’enfant utilise sa photo pour choisir dans quel coin il veut aller, s’il décide de changer de coin il doit s’assurer qu’une place est disponible.

·        coin cuisine       3 places

·        coin dessin         4 places

·        coin auto            2 places

·        coin animaux    2 places

·        coin lecture       2 places

L’enfant a également besoin de se livrer à des activités qui demandent une grande dépense d’énergie comme courir, grimper, sauter. Ces activités permettent aux enfants de canaliser leur énergie. Nous profitons d’un minimum d’une heure par jour de jeux à l’extérieur. À l’intérieur les enfants aiment danser, jouer à la chaise musical, etc…

Le sommeil joue un rôle fondamental dans le développement physique et mental de l’enfant. Il est important de respecter le rythme d’activité et de sommeil des enfants, particulièrement chez les poupons. Les poupons peuvent dormir le matin dans le pouponbus ou dans un siège berçant,  nous demandons à chaque enfant de faire une sieste entre 13 :00 et 15 :00 (l’enfant n’est pas obligé de dormir)   

Nous favorisons la découverte, le respect et l’acceptation des différences  qui savent les guider dans la gestion du stress, des conflits et des défis que cette vie en groupe engendre forcément à l’occasion. La vie en groupe comporte des règles, dont par exemple celles de respecter les autres, de prendre en considération leurs besoins et d’attendre son tour.

À l’intérieur de la garderie, nous utilisons des thèmes (voir annexe 2) pour l’acquisition globale de la dimension motrice et intellectuelle. Ces habiletés sont en outre préalables aux apprentissages scolaires proprement dits, tels que l’écriture, la lecture et les mathématiques. À l’intérieur de chaque thème, nous exploitons les objectifs des dimensions du développement global de l’enfant (voir annexe 1).

 

La dimension sociale et morale

Le milieu de garde offre à l’enfant l’occasion d’apprendre à entrer en relation avec d’autres, à exprimer et à contrôler ses émotions, à se mettre à la place de d’autre et à résoudre des problèmes. L’acquisition d’habilités sociales et l’émergence d’une conscience du bien et du mal lui permettent d’entretenir des relations de plus en plus harmonieuses avec son entourage et de tenir compte de la perspective des autres avant d’agir. Entre un et deux ans, l’enfant entrera surtout en relation avec ses pairs par l’entremise des objets qu’il offre, prend ou désire prendre. C’est pour cette raison que nos locaux sont pourvus de jouets en nombre suffisant pour que chaque enfant puisse bien s’entendre avec ses pairs. La présence d’autres enfants et surtout le contact fréquent avec eux créent en effet un environnement qui amène graduellement l’enfant à coopérer, à partager et faire des compromis. Nous apprenons à l’enfant et son parent  à utiliser le langage des signes pour exprimer ses besoins (encore, donne, fini, de l’eau)  L’éducatrice aide le poupon à mettre des mots sur ce qu’il ressent (au lieu d’exprimer ses malaises par des cris ou des coups) L’enfant  du groupe 18-24 mois a besoin de mordre pour soulager sa rage de dents. Nous lui offrons donc la possibilité de mordre dans un machouilleur.

 

 

La dimension cognitive

Un milieu de vie stimulant permet à l’enfant de développer ses sens, d’acquérir des connaissances et des habiletés nouvelles et de comprendre de plus en plus le monde qui l’entoure. Certaines variables physiologiques influencent le développement cognitif de l’enfant, notamment le niveau de maturité atteint par son système nerveux. Celui-ci joue en effet un rôle prépondérant dans le développement des sens dont il se sert pour établir des liens entre les objets, les personnes et les situations qu’il rencontre.

 

 

Enfant de 18 – 36 mois

Nous invitons l’enfant à classer, à sérier, à assembler, à démontrer, à remplir et à vider des objets afin de développer son sens de l’observation. Nous pouvons ainsi l’aider à se familiariser avec les propriétés des objets et à acquérir la notion de quantité ou à reconnaître les différences et les ressemblances. Lorsque l’enfant joue, il expérimente et raffine des habiletés telles que le raisonnement, la déduction, l’analogie et la représentation symbolique. Le jeu lui permet notamment de classifier, de sérier, de se situer dans le temps et dans l’espace, d’inventer et de reconnaître le sens véhiculé par les objets, les images, les sons, les odeurs et les situations.

 

Enfant de  3 – 4 ans

 Le personnel éducateur soutient les enfants en favorisant chez eux la compréhension, l’attention, l’observation, réflexion, le raisonnement et la créativité. L’éducatrice met à la disposition des enfants des jeux d’associations

·        compréhension; amener l’enfant à écouter et à comprendre le pourquoi de la consigne;

·        attention; aider l’enfant à être plus attentif durant une période prolongée;

·        observation; amener l’enfant à être plus observateur à ce qui l’entoure;

·        réflexion; amener l’enfant à élaborer des stratégies pour résoudre les problèmes qui se présentent à lui;

·        le raisonnement ; aider l’enfant à structurer sa pensée;

·        créativité; laisser l’enfant s’exprimer et explorer sans contraintes;

 

La  dimension langagière

Le développement du langage et de la représentation symbolique est renforcé par la vie en groupe. Le personnel des services de garde contribue au développement des enfants sur ce plan en parlant avec eux et en les aidant à exprimer de mieux en mieux leurs besoins et leurs émotion, à poser des questions, à améliorer leur prononciation et leur vocabulaire. Pour stimuler le développement du langage oral, le personnel éducateur peut donc nourrir le plaisir que les enfants ont à jouer avec les mots en leur faisant prendre conscience qu’il y a des mots drôles, des mots qui chantent, des mots qui riment, des mots qui commencent par le même son, etc., autrement dit en les aidant à développer leur conscience phonologique. L’éducatrice accompagne les activités quotidiennes de transition (la collation, le rangement des jouets,  l’habillage etc.) par  des comptines, des histoires et des jeux de table. L’éducatrice stimule la compréhension du langage parlé et l’expression verbale des émotions et des idées de l’enfant. Elle l’amène également  à exprimer des émotions, poser des questions, faire des liens entre des faits ou des événements.

La création artistique permet à l’enfant d’exprimer ses idées et ses émotions de manière de plus en plus précise et nuancée; exercer sa voix (chansons, comptines), ses mouvements (danse, mime, musique), ses imitations (jeux de rôles) et ses représentations en deux ou trois dimensions (construction, modelage, peinture, dessin).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Copyright © Le Parcours du Faon
Une création Web de BLSOL inc.
Politiques   |   Plan du site   |   Nous joindre